Lors de l’audience FO du 18 mars au ministère, la FNEC FP-FO demandait au ministre l’arrêt des fermetures de classes et l’ouverture de tous les postes nécessaires avec le recrutement de personnels statutaires sur liste complémentaire, ce qui a été obtenu partiellement dans le premier degré suite à la grève massive du 13 janvier.

La FNEC FP-FO a demandé que les listes complémentaires des concours soient beaucoup plus importantes. Encore faut-il pour cela des concours suffisamment attractifs et des candidats en nombre !

La réforme des concours du ministre poursuit le saccage engagé par la réforme de « masterisation » de 2009 (*) qui a vidé de ses candidats de nombreux concours.
La situation pour la prochaine rentrée est encore plus inquiétante puisqu’avec le retardement du concours à
Bac+5, seuls ceux qui auront échoué au concours l’an dernier seront en mesure de candidater. Ce faible vivier de candidat prépare un recrutement encore plus faible. Les personnels vont manquer à l’appel pour la rentrée 2022 alors que cela craque déjà de partout !

Lors de l’audience, le ministère a confirmé une baisse des inscrits, en particulier pour le CRPE, expliquant que c’était effectivement lié au recul de M1 au M2 du concours comme nous le pointions, mais aussi à l’attractivité.
Recontacté la semaine dernière, le directeur des ressources humaines a indiqué que le ministère ne souhaitait
plus nous communiquer ces chiffres pour le moment !

Que cherche à cacher le ministère ?

Retrouvez le communiqué complet de la FNEC FP FO ci-dessous :

22-04-19-Nombre-de-candidats-aux-concours2

Téléchargez le communiqué ci-dessus