Attachée à l’indépendance syndicale, la FNEC FP-FO, avec sa Confédération, ne donnera aucune consigne de vote à l’occasion du 2ème tour des élections présidentielles, comme au 1er tour.
Alors que le Président-candidat Macron en appelle à un « grand mouvement d’unité nationale », la FNEC FP-FO rappelle qu’elle ne s’engagera dans aucune politique d’accompagnement ou « d’union sacrée » avec le prochain gouvernement, quel qu’il soit, et sous aucun prétexte. Elle n’acceptera pas la destruction de l’Ecole publique, de nos conquêtes sociales, en particulier de nos retraites et de nos statuts.

La FNEC FP-FO réaffirme son attachement à la République, une et indivisible, garante de l’égalité de droits, à l’universalisme républicain, à la laïcité, à la séparation des Eglises et de l’Etat, et son refus de vivre sous un régime d’état d’urgence liberticide et permanent.
Dans la continuité des puissantes mobilisations de ces dernières années (grève contre le projet de réforme des retraites, manifestations en défense des hôpitaux, contre les lois liberticides, grève du 13 janvier…), l’heure est à la résistance, à l’action revendicative et à la reconquête des droits.

Retrouvez le communiqué de la FNEC FP FO ci-dessous :

22-04-12-apres-le-1er-tour-des-presidentielles

22 04 12 – après le 1er tour des présidentielles