Macron a présenté son projet de privatisation et de destruction de lenseignement public, voulant remplacer les fonctionnaires par des contractuels, et renforçant l’autonomie locale des écoles et des établissements.

  • Macron veut généraliser l’expérimentation marseillaise
  • Macron propose d’en finir avec les statuts, pour généraliser le salaire « au mérite »
  • La casse du statut, cest la privatisation de l’Ecole

Avant, pendant et après les élections : pas de trêve pour les revendications !

La FNEC FP-FO n’a pas attendu pour soutenir les personnels qui ont signé un appel indiquant leur refus de mettre en place l’expérimentation Macron à Marseille. La FNEC FP-FO est et sera aux côtés des personnels de toutes les services, établissements, écoles, qu’elles soient « laboratoires » ou non, qui continuent de se mobiliser pour défendre l’Ecole publique.

La FNEC FP-FO revendique plus que jamais :
– Le recrutement immédiat de personnels sous statut à hauteur des besoins !
– Aucune fermeture de classes ou de postes à la rentrée ! Création de tous les postes nécessaires !
– Augmentation de 22% de la valeur du point d’indice !
– Augmentation immédiate indiciaire de 183€ net par mois pour les personnels de l’Éducation nationale, comme l’ont obtenu les hospitaliers !
– Retrait de toutes les mesures de management (Grenelle-PPCR, évaluations d’écoles, formations-formatages,…) !
– Rétablissement du cadre national de l’Ecole, à commencer par le Baccalauréat !

Retrouvez le communiqué de la FNEC FP FO ci-dessous :

22-03-21-Communique-FNEC-FP-FO-Macron-et-casse-du-statut-Ecole-publique

22 03 21 – Communiqué FNEC FP-FO – Macron et casse du statut – Ecole publique