Le vote en première lecture à l’Assemblée nationale de la loi sport et d’un amendement qui introduit des « alliances éducatives » possibles avec des
associations sportives locales, va mettre en difficulté le sport scolaire et particulièrement l’USEP.
En offrant ainsi la possibilité d’organiser des projets sportifs dans le cadre d’une « alliance éducative », les parlementaires ouvrent la porte à l’externalisation du sport scolaire et font passer au second plan l’action même de l’USEP.

Retrouvez le communiqué intersyndical ci-dessous :

CP_COMMUN_USEP

CP_COMMUN_USEP