Les annonces de lexpérimentation MacronBlanquer à Marseille (*) suscitent le rejet chez les collègues. Plus de 100 écoles de Marseille ont ainsi refusé de rentrer dans ce dispositif qui explose le cadre de lEcole républicaine.

Conscients que cette expérimentation serait amenée à être généralisée, les personnels, partout en France, prennent position dans les écoles, dans les réunions dinformation syndicale, pour labandon de lexpérimentation Macron et de la proposition de loi Rilhac. Ils soutiennent les écoles marseillaises qui refusent ce dispositif.


Cest dans cette situation que le maire de Marseille a déclaré ces derniers jours dans les médias locaux : « Ça ne sera fera pas », « Je pense que cest une mauvaise idée. Je le lui ai dit », « Je pense que cette idée est oubliée ».


La FNEC FPFO sest alors immédiatement adressée au ministre Blanquer pour lui demander confirmation de
labandon de lexpérimentation Macron.


Mais le ministre persiste et signe. Il indique dans la presse : « Le maire de Marseille est sorti de ses compétences. Cest lEducation nationale, jusquà nouvel ordre, qui gère ces questionslà. Et donc, ce quil a dit nest pas exact. Vous savez, en général, quand le président de la République dit quelque chose, nous le faisons derrière. »

Retrouvez le communiqué du SNUDI FO ci-dessous :

211112 Communiqué SNUDI-FO Blanquer Marseille