En cette rentrée scolaire, les AESH prennent connaissance de la nouvelle grille de salaire instaurée cet été par le ministre Banquer. Ils constatent que cette pseudorevalorisation les maintient toujours sous le seuil de pauvreté et ne correspond ni de près ni de loin à leur exigence dun véritable salaire et dun véritable statut de la fonction publique.

Avec la généralisation des PIAL, ils sont plus que jamais confrontés à des affectations en dernière minute sur plusieurs écoles ou plusieurs établissements, ce qui rend leur quotidien insupportable. Dans certains départements, comme dans le Val de Marne le 30 août, les AESH se sont rassemblés, avec le SNUDIFO, pour
exiger notamment davoir connaissance de leurs affectations.

Les AESH, tout comme les enseignants et les parents délèves, acceptent moins que jamais la diminution
organisée de laccompagnement des élèves en situation de handicap : depuis la rentrée, ce sont des milliers
délèves qui voient leur nombre dheures daccompagnement diminuer drastiquement, quand il nest pas tout
simplement réduit à zéro faute dAESH en nombre suffisant. Voilà la conséquence de la généralisation des PIAL ! Inadmissible !

Lire le communiqué du SNUDI FO  :

 

 

 

210909 Communiqué SNUDI-FO Convention AESH