Depuis le 31 mai, dans la Somme, puis dans le Lot, les remplaçants ne sont plus gérés par les secrétaires
de circonscription ou les services de la DSDEN mais par une start-up privée dénommée « la solution
ANDJARO ».

Désormais, cette entreprise privée envoie les ordres de mission aux remplaçants, par mail, sur leur
messagerie professionnelle, où sont indiqués l’école où ils doivent effectuer leur remplacement ainsi
que le temps de trajet pour accéder à l’école en voiture ou en transport en commun ! Dans une logique
issue du privé, le directeur de l’école est nommé « manager » et le remplaçant « collaborateur » !

A aucun moment, les personnels n’ont donné leur accord pour recevoir les messages d’une entreprise
privée dans le cadre de leurs missions.

Avec la FNEC FP-FO, le SNUDI-FO considère que ce dispositif conduira non seulement à la destruction
des emplois des personnels administratifs, mais il entraînera aussi une dégradation des conditions de
travail des titulaires remplaçants, déjà mises à mal par le manque de personnels pour assurer une
gestion efficace du remplacement.


210618 Communiqué SNUDI-FO Andjaro