Les conséquences de la décision du ministre Blanquer de ne pas recruter en urgence la totalité des candidats aux concours de professeur des écoles inscrits sur les listes complémentaires et de réabonder celles-ci sont désastreuses dans les écoles. Partout les remplaçants manquent! Le non-remplacement d’un enseignant en congé est devenu la norme :

  • dans certains départements, il est fait appel aux personnels RASED pour effectuer des remplacements alors que ce n’est pas leur mission ;
  • dans d’autres, il est annoncé que les enseignants en éducation prioritaire ne seront plus remplacés et que ce sera aux enseignants affectés sur des CP ou CE1 dédoublés d’assurer les remplacements ;
  • dans d’autres encore, on annonce aux directeurs d’écoles de 1 à 3 classes que leurs décharges ne seront plus assurées ;
  • dans certaines écoles, les directeurs sont contraints de prendre des classes sur leur temps de décharge.

 


210318 Communiqué SNUDI-FO Manque de remplaçants