Le ministre annonce la création de 2489 postes à la rentrée prochaine mais, avec le dédoublement des classes de grande section en éducation prioritaire, avec l’augmentation – même minime – des décharges de direction, la dotation annoncée aboutit le plus souvent dans les départements à une avalanche de fermetures de classes et de fusions d’écoles.
C’est d’autant plus vrai en zone rurale puisque les IA-DASEN et recteurs indiquent que le dispositif visant à ne pas fermer de classes dans les communes de moins de 5.000 habitants sans l’accord du maire ne sera pas reconduit cette année !


210204 Communiqué SNUDI-FO TER