Chaque jour qui passe voit le gouvernement s’isoler un peu plus : La demande de retrait de sa réforme des retraites est ultra-majoritaire. Le 20 février, pendant les vacances scolaires, des dizaines de milliers de salariés ont à nouveau manifesté. Après l’avis négatif du Conseil d’Etat, de nouvelles voix se font entendre pour étriller la réforme. La semaine dernière c’était l’Association des Maires de France. C’est maintenant le tour du secrétaire général de la FNSEA et du Président du MEDEF, pour des raisons diverses. Même des députés du parti présidentiel ont pris leurs distances avec le projet de loi. Les confédérations FO et CGT ont indiqué qu’elles allaient quitter la conférence de financement qui n’est qu’une impasse. Même la CFDT se demande si elle va pouvoir continuer à porter la réforme.
C’est bien la grève interprofessionnelle engagée le 5 décembre, ce sont nos mobilisations qui approfondissent ce rejet grandissant dans toute la société.


FNEC FP FO 22 Février