Une délégation du SNUDI-FO a été reçue lundi 11 octobre au ministère sur la question du recrutement sur liste complémentaire. Elle a fait état de la situation catastrophique qui prévaut déjà dans les départements quelques semaines après la rentrée.

Le refus de recruter sur la liste complémentaire est bien un choix économique du ministre

Les représentants du ministre ont invoqué l’article 10 du décret du 1er août 1990 régissant le statut particulier des professeurs des écoles qui indique : « Le remplacement par appel à la liste complémentaire de candidats inscrits sur la liste principale qui peuvent être nommés professeurs des écoles stagiaires ne peut être effectué au-delà de la période d’un mois après le début de la formation. »

Le SNUDIFO a démonté cet argument en rappelant les termes de larticle 20 de la loi 8416 du 11 janvier 1984 qui précise : « La validité de la liste complémentaire cesse automatiquement à la date du début des épreuves du concours suivant ». Le syndicat a rappelé que jusquà un passé récent, les candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires étaient dailleurs recrutés tout au long de lannée en fonction des vacances demplois : ils étaient affectés à temps plein devant une classe puis bénéficiaient de leur formation lannée suivante.

Les représentants du ministre ont osé indiquer que « ce nétait pas faire un cadeau aux candidats inscrits sur les listes complémentaires que de les affecter à plein temps »Cela ne semble pas poser de problèmes par contre quand on les sollicite pour être à temps plein devant une classe en tant que contractuels !

Les représentants du ministre ont finalement dû reconnaître que le refus de celuici de recruter lensemble des candidats inscrits sur les listes complémentaires navait pas une base règlementairemais économique. Il sagit de « respecter les objectifs de consommation demploi » et « lenveloppe budgétaire ».

Le fameux « quoi quil en coûte » ne sapplique visiblement pas aux écoles, qui sont pourtant dans une situation très difficile en ce début dannée scolaire. Pour le SNUDIFO cest inacceptable ! La liste complémentaire 2021 est valable jusquà la date du concours 2022 Le ministre doit recruter !

Lire le communiqué du SNUDI FO ci-dessous :

211013 Communiqué SNUDI-FO audience liste complémentaire