Snudi Force Ouvrière
Recalés du CRPE de l’Académie de Créteil

Compte-rendu du rassemblement au rectorat du 19 juin

vendredi 21 juin 2013

La représentante de la Rectrice informe qu’une expertise informatique est en cours et s’engage à réexaminer les dossiers des candidats

Une trentaine de candidats « recalés » au concours de Professeurs des Ecoles étaient rassemblés devant le Rectorat de Créteil avec des représentants du SNUDI-FO (77 – 93 – 94) et de SUD-éducation pour demander à être reçus par la Rectrice.

Ces candidats veulent comprendre les raisons pour lesquelles ils ont obtenu une note éliminatoire à l’un des deux oraux avec une moyenne largement supérieure à la moyenne requise pour être admis au concours.

Comment comprendre, par exemple, qu’une enseignante en poste en collège depuis 2001, qui avait obtenu parallèlement le CRPE et le CAPES, ait pu obtenir un zéro éliminatoire à l’épreuve orale « éthique et responsabilité » ?

Une délégation, composée de représentants du SNUDI-FO, de SUD-éducation et d’un candidat «  recalé », a été reçue par la directrice de Cabinet de la Rectrice et par un Chef de division.

La délégation, sans remettre en cause la souveraineté du jury, a exposé les raisons pour lesquelles elle s’inquiète du nombre aussi important de zéros éliminatoires que le jury du concours a attribués aux candidats. Elle a exposé des situations précises qui démontrent l’incohérence entre les dossiers des candidats (notes obtenues au concours et au master, rapports de stages, rapports de visites de conseillers pédagogiques…).

Par ailleurs, la délégation a souligné qu’il serait incompréhensible que ces mêmes candidats qui n’ont pas été reconnus aptes à être fonctionnaires-stagiaires seraient aptes à être enseignants-contractuels sur le terrain. Certains se sont déjà vu proposer une reconduction de contrat pour l’année scolaire 2013-2014.

Au vu des éléments apportés à la connaissance des représentants de la Rectrice, la délégation a demandé que chaque candidat puisse consulter le procès-verbal qui accompagne la note éliminatoire.

La Chef de Cabinet de Madame la Rectrice a répondu à la délégation que la Rectrice est très inquiète.

Elle a informé la délégation qu’une expertise informatique était en cours et qu’elle acceptait volontiers qu’on lui envoie tous les dossiers des candidats afin que Madame la Rectrice puisse les examiner.

Le SNUDI-FO prend acte de cet engagement et restera vigilant à ce que des réponses précises soient apportées face à cette situation inacceptable.

Créteil, le 19 juin 2013


Accueil | Plan du site | | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP