Snudi Force Ouvrière
Le SNUDI FO s’adresse au Directeur Adjoint au Cabinet du Ministre

Suite aux résultats désastreux du mouvement interdépartemental informatisé

Mouvement interdépartemental
jeudi 13 juin 2013

Suite aux résultats désastreux du mouvement interdépartemental informatisé du mois de mars dernier et à l’intervention de notre syndicat auprès de vos services afin de régler la situation de collègues en attente de mutation, depuis plusieurs années, en particulier dans le cadre du rapprochement de conjoints, vous avez convenu que la situation n’était pas acceptable, et qu’il fallait y remédier. [...]

À M. Lejeune, directeur adjoint au cabinet du ministre de l’Education nationale,

Montreuil le 11 juin 2013
Objet : Demande d’audience

Monsieur le Directeur,

Suite aux résultats désastreux du mouvement interdépartemental informatisé du mois de mars dernier et à l’intervention de notre syndicat auprès de vos services afin de régler la situation de collègues en attente de mutation, depuis plusieurs années, en particulier dans le cadre du rapprochement de conjoints, vous avez convenu que la situation n’était pas acceptable, et qu’il fallait y remédier.

Vous avez par la suite, demandé à Madame la Directrice Générale des Ressources Humaines de tenir un groupe de travail le 23/05/13 et le 04/06/2013 pour tenter de répondre aux situations individuelles les plus difficiles : handicap, enseignants avec enfants séparés de leur conjoint par une longue distance (départements non limitrophes d’une autre académie), et depuis plus de deux années.

Nous avons enregistré avec satisfaction la possibilité d’élargir la liste de collègues satisfaits aux mutations, qui pour la plupart attendaient depuis plusieurs années leur mutation.

Les critères arrêtés lors de ce GT ont ramené le nombre de situations concernées à 208. Ce qui signifie qu’il reste à peu près 3200 enseignants qui ne pourront pas rejoindre leur conjoint cette année encore, alors qu’ils demandent leur mutation souvent depuis de nombreuses années, et sont éloignés de leur domicile par plusieurs centaines de kilomètres.

Sachant que 208 enseignants mutés en plus n’augmentent le taux de mutations en 2013 que de 5 points, ce qui représente 26% de satisfaction pour 2013, taux qui reste encore très bas, nous vous demandons qu’un effort exceptionnel soit fait cette année afin d’enrayer cette crise qui ne peut que devenir chronique dans l’état actuel des choses. De nombreux collègues témoignent de leurs difficultés financières et morales, et de leur détresse. La mise en disponibilité ou la démission ne peuvent pas être considérées comme une solution acceptable pour régler ces situations.

Nous sommes donc certains que vous pourrez comprendre l’extrême gravité de la situation, et la nécessité absolue de permettre qu’un plus grand nombre de mutations soit réalisé.

Notre syndicat sollicite, par conséquent, une audience auprès de vos services pour faire le point sur l’ensemble de ce dossier dans le but d’améliorer les possibilités de mutation de ces collègues, souvent contraints de renoncer à leur vie professionnelle pour pouvoir suivre leurs conjoints et leur famille.

Vous comprendrez que le caractère d’urgence pour les personnels concernés, nous amène à demander une rencontre rapide pour étudier les modalités à mettre en œuvre, visant à mieux tenir compte de la dimension humaine et familiale de chaque cas.

Dans l’attente de vous rencontrer, nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de notre parfaite considération.

Catherine DELARUE , Elue CAPN

Norbert TRICHARD, Secrétaire général


titre documents joints

Demande d’audience du 13 juin 2013 sur les mutations

13 juin 2013
info document : PDF
365.1 ko

Accueil | Plan du site | | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP