Snudi Force Ouvrière

Le salaire net baisse, la journée de carence est maintenue…

Le ministre écarte toute revalorisation et déclare « les valeurs des enseignants, ce n’est pas l’argent roi » !
mardi 16 octobre 2012

• 10% de perte du pouvoir d’achat depuis 10 ans

• aucune augmentation de salaire depuis le 1er juillet 2010 ;

• augmentation progressive de la retenue pour pension civile

  • 10% de perte du pouvoir d’achat depuis 10 ans ;
  • aucune augmentation de salaire depuis le 1er juillet 2010 ;
  • augmentation progressive de la retenue pour pension civile décidée par le gouvernement Fillon en 2010 et accélérée par le gouvernement Ayrault : augmentée à 8,39% du traitement brut le 1er janvier 2012, elle passera à 8,49% en novembre puis 8,76 au 1er janvier 2013, puis à 10, 80% en 2020 selon le décret du 2 juillet 2012 ;
  • maintien du jour de carence, mesure d’austérité supplémentaire conservée par le nouveau gouvernement.

Dans ces conditions, les enseignants ne peuvent que s’indigner des déclarations de Vincent Peillon qui, dès sa nomination, écartait toute revalorisation des enseignants, « des gens pour qui l’argent n’est pas le premier moteur », pour déclarer à nouveau il y a quelques jours « les valeurs des enseignants, ce n’est pas l’argent roi ». Vivons de pédagogie, d’amour et d’eau fraîche… et serrons-nous la ceinture. Inacceptable ! La ratification, prévue dans les prochaines semaines du traité européen dit TSCG ne ferait qu’aggraver la situation en entraînant les salariés, les fonctionnaires dans la spirale d’une austérité sans fin. En cette rentrée, FO a confirmé sa ferme opposition au TSCG (Traité de stabilité de coopération et de gouvernance).

Force Ouvrière exige la fin du gel du point d’indice et sa revalorisation immédiate, augmentation de 5% tout de suite !


Accueil | Plan du site | | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP