Snudi Force Ouvrière
Communiqué du 10 janvier 2014

Rentrée 2014 : l’austérité continue !

Les effectifs par classe vont encore augmenter, avec moins de remplaçants, moins de RASED
lundi 13 janvier 2014

Le ministre a annoncé lors du CTM du 19 décembre la dotation en postes pour les écoles élémentaires et maternelles pour l’année scolaire 2014/2015. L’Education nationale n’échappe pas à la politique d’austérité incarnée par la MAP et confirmée par les voeux du président de la République.

Derrière les annonces du ministre, la réalité c’est :
1260 PE supplémentaires pour 38 000 élèves en plus…

Derrière l’affichage du budget 2014 de 2355 ETP attribués au premier degré à la prochaine rentrée il n’y aura en fait que 1260 Professeurs des Ecoles supplémentaires pour faire face aux 38 000 élèves supplémentaires soit 1 enseignant pour 31 élèves.

… des postes pour la territorialisation

En effet, sur les 2355 postes annoncés, 1177 postes seront affectés au dispositif « plus de maître que de classe » que les DASEN utilisent pour ne pas ouvrir des classes, et « scolarisation des moins de 3 ans ». Les missions de ces enseignants seront définies localement, en relation avec le PEdT, dans le cadre de la territorialisation.

Dans le même temps les postes de PE assurant le remplacement et les enseignants spécialisés de RASED continueront à se réduire à une peau de chagrin.

La dégradation des conditions de travail des personnels et par voie de conséquences des élèves va donc être aggravée avec une moyenne de un PE pour 31 élèves au moment où le ministre prétend défendre l’intérêt des élèves avec la réforme des rythmes scolaires.

A noter qu’en 2013 le ministre a poursuivi sa politique de suppression d’écoles entières : 220 écoles maternelles et 146 écoles élémentaires et autant de postes de directeurs alors que 42 276 élèves supplémentaires étaient accueilli dans les écoles.

Les problèmes de remplacement c’est maintenant !
Le ministre doit ouvrir la liste complémentaire

Actuellement les enseignants sont confrontés à un manque de remplaçants qui crée des situations intenables dans les écoles.

Chaque maître absent et non remplacé impose de répartir les élèves dans les autres classes de l’école augmentant d’autant le nombre réel d’élèves dans chaque classe.

Dans le Maine-et-Loire où 15 postes de remplaçants ont été supprimés au cours des trois dernières années, des classe sont sans maître depuis 15 jours.

Dans l’immédiat FO demande au ministre :

  • de recruter immédiatement par la voie de la Liste complémentaire afin de pourvoir tous les postes de titulaires remplaçants, fonctionnaires d’Etat.
  • d’accorder tous les INEAT-EXEAT en attente

Le ministre a décidé de reporter tous les CTD et CDEN carte scolaire au mois d’avril pour cause d‘élection municipale.

  • Sans attendre le SNUDI-FO prend l’initiative de recenser toutes les demandes de postes nécessaires à l’exercice des missions et de s’adresser aux autorités académiques.

Montreuil, le 10 janvier 2014


titre documents joints

Communiqué SNUDI FO du 10 janvier 2014

13 janvier 2014
info document : PDF
369.3 ko

Accueil | Plan du site | | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP