Snudi Force Ouvrière

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Directeurs

Une nouvelle provocation : en pleine crise sanitaire, une proposition de loi pour avancer vers le statut de directeur et la mise en place d’écoles autonomes !

vendredi 15 mai 2020

Profitant de la crise sanitaire, dans le droit fil de la politique du gouvernement qui organise la territorialisation/destruction de l’école publique pour la transformer en garderie municipale et remettre en cause le statut des enseignants, plusieurs députés ont déposé une proposition de loi créant une fonction de directeur d’école qui serait un premier pas vers la création d’un statut de directeur !



Réouverture des écoles

Territorialisation de l’école, maltraitance des élèves et des personnels, conditions de réouverture insoutenables… ça suffit !

jeudi 14 mai 2020

La pseudo-rentrée du 11 mai révèle et confirme l’imposture du gouvernement et du ministre.
Il est clair que ceux-ci utilisent la crise sanitaire pour dérèglementer les missions des enseignants et territorialiser l’école publique. Les mairies sont sommées de prendre en charge les conditions de la reprise, de décider des horaires, des fonctionnements des écoles, au mépris du statut et des conditions de travail des enseignants.



Communiqué commun

Le gouvernement veut se débarrasser des enseignants qui instruisent et des artistes qui créent

lundi 11 mai 2020

Le ministre de la culture Frank Riester a indiqué : « Avec mon collègue Blanquer ministre de l’Education, je présiderai dès demain un Conseil de l’Education Artistique et Culturelle. Nous allons créer une plateforme pour que les artistes puissent aller le plus possible au contact avec les élèves, ça c’est vrai jusqu’à fin mai mais également cet été… A partir du 11 mai, nous allons rouvrir les écoles de façon différente de ce qui était le cas précédemment ; saisissons cette opportunité unique pour développer l’éducation artistique et culturelle. »



Déclaration du bureau national du SNUDI-FO du 4 mai 2020

Méprisant la sécurité des personnels et des élèves, le gouvernement utilise la crise sanitaire pour avancer vers la territorialisation de l’école publique et la transformer en garderie !

lundi 4 mai 2020

Le bureau national du SNUDI-FO se réunit le lundi 4 mai, à une semaine de la date d’ouverture des écoles que le gouvernement voudrait imposer le 11 mai.
Pour le BN, une chose est sûre : les préalables, à la reprise posés par notre fédération ne pourront pas être respectés le 11 mai.
Le guide sanitaire présenté par le ministère ne tient compte ni de la réglementation (code du travail, décret sur le télétravail, obligations réglementaires de service…), ni des garanties sanitaires indispensables à toute reprise d’activité : ni dépistage systématique ni masques FFP2 ne sont prévus.
C’est pourtant ce qu’exigent les plus de 55 000 signataires de la pétition lancée par la FNEC FP-FO, c’est ce qu’exigent les milliers de collègues qui chaque jour font remonter des prises de position dans les réunions syndicales, dans leur école.



Reprise du 11 mai

Pour FO, la reprise du 11 mai, sans garantie sur la protection sanitaire, est irresponsable et dangereuse !

En plus d’engager leur santé, le gouvernement entend aussi engager la responsabilité juridique des directeurs et en profite pour avancer vers le statut de chef d’établissement !
samedi 2 mai 2020

A une semaine d’une réouverture irresponsable des établissements scolaires, Blanquer continue de se désengager de ses responsabilités, au travers notamment d’un « protocole sanitaire » en transférant directement la responsabilité de l’organisation de cette reprise aux directeurs et aux élus locaux. Pour le SNUDI-FO, c’est inacceptable ! Les directeurs d’école n’ont pas à pallier de nouveau l’incurie du Ministre Blanquer !



Covid-19

Annonces du premier ministre : encore plus irresponsable !

Le SNUDI-FO refuse cette fuite en avant au mépris de la santé des personnels et des familles !
mercredi 29 avril 2020

Le premier ministre lors de son discours du 28 avril a présenté son plan, et notamment le projet de réouverture des écoles à partir du 11 mai. Loin du déconfinement prévu, c’est un confinement aggravé, individualisé qui est à l’ordre du jour avec des règles locales qui pourront être revues selon certains critères.
Ces annonces ont fait monter la colère et la révolte d’un cran chez les personnels. Nul doute qu’il en est de même chez les maires qui les uns après les autres, annoncent qu’ils n’ouvriront pas leurs écoles, mais aussi chez les parents d’élèves alors que 2/3 d’entre eux indiquent dans un sondage qu’ils ne mettront pas leurs enfant à l’école.



Covid-19

Annonces du Premier ministre : aucune réponse, aucune garantie !

mardi 28 avril 2020 par FNEC FP - FO

Le Premier ministre a présenté son plan de déconfinement : il a surtout mis en avant les impératifs économiques, face auxquels la santé des personnels et des élèves ne compte pas. Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits, sauf dans les établissements scolaires ? Cherchez l’erreur...



Coronavirus

Pour le SNUDI-FO, « aller au casse-pipe » le 11 mai, c’est non ! Impossible et inacceptable ! Irresponsable et absurde ! Révoltant !

dimanche 19 avril 2020

De jour en jour, la colère monte chez les personnels face à la décision irresponsable et impréparée du président Macron de rouvrir les écoles et les établissements à partir du 11 mai.
Ils n’acceptent pas que l’économie prenne le pas sur le respect des règles sanitaires, que le gouvernement mette délibérément les personnels et les élèves en danger pour permettre que les entreprises puissent recommencer à produire. L’école n’est pas la garderie du MEDEF !



Coronavirus

Le 11 mai ou après… Pas de reprise sans dépistage systématique, sans tous les moyens de protection nécessaires !

Pétition
dimanche 19 avril 2020 par FNEC FP - FO

Les personnels soussignés considèrent que l’annonce du président de la République le 13 avril de rouvrir les crèches, écoles et établissement scolaires à partir du 11 mai, alors même que tous les lieux publics resteront fermés, est irresponsable, dangereuse, impossible. L’Ordre des médecins dénonce dans ce choix « un manque absolu de logique », qui ne pourra qu’aggraver l’épidémie. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise la mise en place du dépistage systématique pour sortir de la crise sanitaire.



Coronavirus

La reprise des cours à tout prix : inacceptable ! irresponsable !

mardi 14 avril 2020 par FNEC FP - FO

« À partir du 11 mai, nous rouvrirons progressivement les crèches, les écoles, les collèges et les lycées , déclare le 13 avril le président de la République. Le patronat s’est déclaré « satisfait » : « cela permet aux entreprises de bien préparer la reprise, et aux enfants de retrouver le chemin de l’école » s’est félicité un porte-parole du Medef. Mais du côté des personnels, cette annonce a provoqué l’incompréhension : la colère est encore montée d’un cran.


Accueil | Plan du site | | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP